Vous êtes ici: Accueil >  3. Le Site >  1. Infos Générales

RUBRIQUES:



_____________________

POUR NOUS CONTACTER:

Les Portes du Hable


Céline et Pascal Thorel
Les Portes du Hable
Route des Canadiens
80410 CAYEUX SUR MER
Tel: 03 22 26 58 74



        Cayeux sur Mer


    Des cabines, des centaines de cabines de plage alignées tout au long du chemin de planches, face à la mer, une ville miniature juste faite pour les vacances : vous êtes sur la plage de Cayeux-sur-mer, très près de l’eau, du bruit des vagues sur les galets. Loin de tout, au bout des planches, partez à la découverte d’autres mondes, celui des bas champs et de leurs oiseaux dans un écrin de falaises, celui des cordons de dunes et de galets qui viennent mourir dans la baie de Somme à la Pointe du Hourdel avec sa colonie de phoques. Vous méditerez alors peut être la phrase de Victor Hugo : "Qui a vu Paris et Cayeux a tout vu !"

    A découvrir
    Le chemin de planches **
    Aujourd’hui encore le chemin de planches de deux kilomètres de Cayeux-sur-Mer est le plus long d’Europe. On peut suivre la plage sans jamais fouler les galets, comme au siècle dernier.
    .
    .
    .
    Le canot de sauvetage *
    Ancienne station de sauvetage en mer datant de 1875, Cayeux-sur-Mer a conservé son canot de sauvetage le "Benoit Champy". Aujourd’hui classé monument historique, il est exposé dans un bâtiment à coté de l’Office de Tourisme. Conçu pour affronter les mers les plus fortes et réputé insubmersible, ce canot magnifiquement restauré est présenté avec tout son armement. A coté de l’office du tourisme, bd du Général Sizaire. Visite gratuite tous les jours en juillet et août 15h-17h00, hors saison sur rendez-vous

    La route blanche ***
    La route se faufile dans la dune tout près de la mer que l’on devine plus qu’on ne la voit : c’est la route blanche, dont l’ensablement régulier, fait toute la magie. Mieux vaut donc la parcourir à pied ou en vélo. Elle relie Le Hourdel à Cayeux-sur-Mer par le front de mer à travers dunes.

    La Pointe du Hourdel ***
    A l’extrémité sud de la Baie de Somme, découvrez un petit port qui s’anime à chaque marée avec le départ ou l’arrivée des "sauterelliers", ces bateaux de pêche spécialement équipés pour pêcher la crevette grise ou "sauterelle". Le spectacle de la montée du flot au site du Hourdel est un ravissement.

    Au voisinage
    Le Hâble d’Ault ***
    Entre Ault-Onival et Cayeux, dans les Bas-Champs mais plus près de Cayeux, se trouve une étendue d’eau entourée de roseaux. C’est ce qui reste du Hable, où Hâvre d’Ault. Autrefois celui-ci s’étendait plus près d’Ault, de là son nom. C’est probablement le reste d’une ancienne embouchure de la Somme qui venait se jeter à la mer entre Cayeux et Ault. Cette nappe d’eau communiquait avec la mer et servait de refuge aux bateaux de pêche de cayeux. Il y avait même une petite île comme le montre un plan datant de quelques siècles.

    Pour des raisons diverses, l’ouverture du Hable d’Ault dans la mer fut barrée en 1750. Actuellement celui-ci est très réduit, car on a mis à sec les terrains environnants autant qu’on l’a pu, pour les cultiver et le Hable n’est plus qu’un but de promenade et aussi un rendez-vous des chasseurs et des pêcheurs qui vont y chercher de la sauvagine et du poisson d’eau douce. Il reste d’ailleursdans les Bas-Champs, d’autres nappes plus restreintes et plus rapprochées d’Ault où se pratique la chasse à la hutte.

    © Site Perso de Daniel Combalbert

    Un peu d’histoire
    Histoire de galets et de bains de mer

    Cayeux-sur-Mer est située sur le cordon de galets que la mer a pris aux falaises et poussé vers le nord. C’est de là que lui vient son nom, "cayeux" qui signifie cailloux en picard.

    Autrefois utilisés uniquement pour la construction, les propriétés chimiques et physiques des galets en font aujourd’hui une matière première recherchée par l’industrie. Leur exploitation demeure une activité économique importante, qui emploie 300 personnes et fait de Cayeux-sur-Mer la capitale mondiale du galet.

    Mais sa situation maritime n’a pas toujours été un atout pour la commune...

    Cayeux-sur-Mer, à de nombreuses reprises dévastée par les guerres et la mer, a gardé peu de traces d’une histoire pourtant très riche. Seules y subsistent les ruines d’une église du XIIIème siècle et quelques villas qui témoignent de l’époque des bains de mer, au siècle dernier, dans la très britannique station de New-Brigthon, aujourd’hui presque disparue.

    Cayeux-sur-Mer aujourd’hui
    La station n’a pas pour autant perdu l’esprit "bains de mer" avec son chemin de planches où s’alignent quelques 460 cabines dont les noms vous font faire le tour de France. On peut y longer, en tout confort, la plage de galets et louer une cabine.

    Cayeux-sur-Mer est une station climatique réputée pour son air sain. C’est aussi un lieu de villégiature familial animé qui offre des occasions de promenade dans une étonnante variété de milieux et de paysages.

    Au sud de la station, comme au bout de la plage, on peut s’engager dans les Bas-champs du Hâble d’Ault et voir les falaises.

    De Cayeux au Hourdel
    Au nord, une étonnante route construite sur sa rive ouest vous emmène vers Brigthon. C’est une ancienne station balnéaire de luxe, en grande partie détruite par la mer lors d’une tempête en 1917 ; son phare haut de 33 mètres se dresse entre les falaises et la Baie de Somme. Plus loin, la route se faufile dans la dune tout près de la mer que l’on devine plus qu’on ne la voit : c’est la route blanche, dont l’ensablement régulier fait toute la magie. Vous voilà engagé dans une aventure qui vous mène au bout du monde... Au bout de la Baie de Somme, en tous cas, puisque vous êtes au Hourdel.

    Le Hourdel
    Comment expliquer le charme de ce village de pêcheurs avec ses quelques maisons comme posées face à l’immensité de la Baie ? C’est peut-être parce qu’il sait s’effacer devant le paysage, y amenant juste ce qu’il faut de touches d’invitation au voyage : son phare rouge, des bateaux de pêche artisanale, des pêcheurs qui vendent poissons plats et crevettes grises.

    Le phare situé au bout du quai, permet de prendre la mesure de l’évolution du trait de côte. C’est à son emplacement que se situait la pointe au siècle dernier. A marée basse, quand juste les mâts dépassent du quai, les bancs de sable dont certains sont gagnés par la colonisation végétale, emplissent la Baie de mystères. Vous pouvez alors partir à leur découverte, mais seulement accompagné. Peut-être, rejoindrez-vous alors le Crotoy, à moins que vous ne préfériez regarder la Baie, en dégustant des moules frites à la terrasse du café de la "Pointe du Hourdel".

    Certains jours, sur un banc de sable au large, vous pourrez apercevoir la colonie de phoques qui y a élu domicile.

    © Site somme-tourisme.com

    Maison du Tourisme

    1068 Bd du général Sizaire
    80410 Cayeux-sur-Mer
    Tel : 03 22 26 61 15
    Fax : 03 22 26 78 38





Copyright © 2016 Les Portes du Hable -Création de site Internet web-kapax