Vous êtes ici: Accueil >  3. Le Site

RUBRIQUES:



_____________________

POUR NOUS CONTACTER:

Les Portes du Hable


Céline et Pascal Thorel
Les Portes du Hable
Route des Canadiens
80410 CAYEUX SUR MER
Tel: 03 22 26 58 74



        La Baie de Somme



    La Baie de Somme est le plus grand estuaire du nord de la France avec près de 7200 ha. La très large ouverture vers la Manche, de plus de 5 kilomètres, du nord au sud, offre, suivant les marées et les saisons, des paysages exceptionnels où ciel, terre et mer viennent se confondre en des teintes et lumières subtiles. Des centaines d’espèces d’oiseaux viennent s’y poser lors de leurs migrations, pour quelques heures ou pour une saison ; d’autres y vivent toute l’année, comme les Tadornes de Belon, car ils y trouvent une nourriture abondante et variée sur la grève, aux abords des plans d’eau et marais, dans les dunes ou prés-salés.

    Espace de promenades sans cesse renouvelé, la baie de Somme inclut une partie herbacée de 1500 ha environ et une zone sablovaseuse dont 3000 ha sont en réserve naturelle. Le site est un lieu d’observation extraordinaire où vous pourrez découvrir la flore et les oiseaux dans toute leur diversité, mais aussi la colonie de phoques qui s’y est installée.

    Une reconnaissance internationale : opératin grand site national.


    L’oiseau, "roi de la baie"

    Près de 340 espèces d’oiseaux ont été répertoriées en baie de Somme au cours des deux derniers siècles et le site est d’importance internationale.

    Cette richesse est due à la position privilégiée de la baie, premier grand site français encore naturel sur la voie de migration des oiseaux en route vers leurs territoires d’hivernage dans les contrées chaudes.

    La baie de Somme est une escale importante pour la Spatule blanche (Platalea leucorodia). Différentes espèces très rares au plan européen s’y reproduisent, comme par exemple le Grand Butor (Botaurus stellaris) ou la Sarcelle d’été (Anas querquedula).

    Les Phoques de la baie de Somme

    Depuis toujours, la Baie de Somme a accueilli une colonie de phoques. Il s’agit d’une espèce bien particulière capable de vivre dans les estuaires : le phoque veau-marin. Menacé par la chasse, il avait quasiment disparu dans les années 50. Aujourd’hui grâce aux mesures de protection, une colonie s’est de nouveau installée dans la Baie.

    Il s’agit d’un petit phoque de 120 à 170 cm pour un poids de 50 à 100 kg. Son allure générale est plutôt arrondie. Il présente une petite tête au museau court. La couleur du pelage ainsi que les dessins qu’il présente varient d’un individu à l’autre (du marron au gris).

    La vie des phoques est rythmée par le cycle des marées ; ils passent la marée basse sur le sable et vont à l’eau lorsque la mer monte.

    Au siècle dernier, le phoque veau-marin était abondant en Baie de Somme : plusieurs centaines d’individus y étaient dénombrés avant 1850. Puis, suite à une forte pression de chasse, les effectifs de la colonie se sont effondrés. Sa présence était irrégulière à partir des années 50. En 1979, un groupe tenta de se réinstaller ; certainement des animaux en provenance des colonies plus nordiques, mais il disparut en 1982, pour des raisons inconnues. Depuis 1986, l’espèce fréquente à nouveau régulièrement la Baie de Somme.

    D’ autres colonies existent dans notre pays : Baies du Mont Saint-Michel et des Veys, bancs sableux de Dunkerque. Toutefois, la Baie de Somme accueille les effectifs les plus importants avec 74 d’individus en 2000 et plusieurs naissances.

    Apercevoir les phoques

    Les phoques sont des animaux vulnérables car menacés par différents facteurs : pollution, dérangements... Il est donc impératif, pour qu’ils continuent à fréquenter la Baie de Somme, de ne pas les déranger que ce soit à pied ou en bâteau.

    Il est déconseillé de se rendre sur les bancs de sable pour chercher à les approcher. De plus, la Baie de Somme est très dangereuse du fait de l’amplitude et de la rapidité de ses marées.

    Il est possible d’observer les phoques depuis la terre ferme. Certains points sont, à ce moment, plus propices pour les observer : Le Hourdel, le Cap Hornu, le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme. Les ports de la Baie de Somme sont également fréquentés par les phoques lors des marées de vives-eaux, au moment de la marée haute.

    Des traversées de la Baie de Somme permettent également d’observer les phoques.

    © Site somme-tourisme.com






Copyright © 2016 Les Portes du Hable -Création de site Internet web-kapax